dimanche de pluie
Julie Nathalie Simone
laquelle appeler ?

trois kilomètres
pour faire taire les enfants
ballade au bois

l’odeur du pin
de mes nouveaux meubles
cégep jour 1

sur mes joues
nos disputes laissent
des marques

mâle alpha
d’un simple regard
sa culotte

hôtel de passe
je demande une carte
de fidélité

premier jour d’avril
M. Pascal se balade
avec un poisson

Ateliers et kukaï

aisselles poilues
le regard médusé
du jeune puceau

3 janvier
ma nouvelle chemise
trop serrée déjà

HA HA !, revue Rivalités, hiver 2018

jour d’anniversaire –
faire danser la pinata
de sa canne blanche

jeune aveugle
« Elle est grande comment
la Tour Eiffel ? »

mon livre d’histoire
au moins dix fois plus épais
ha! la cécité

Le haïku à la lumière du braille, Éditions Renée Clairon (2018)

Téo Taxi
en rentrant chez moi
un cours de créaole

festival de jazz
je préfère flirter
sur la Main

Montréal, Revue Rivalités, Été 2018

terrasse Dufferin
les mains sur le garde-corps
les yeux sur la lune

Haïku, Revue Rivalités, Printemps 2018

dernier jour du mois –
elle a gardé des sous pour mon gâteau

le facteur apporte un faire-part –
l’hiver est là

novembre approche –
les nuages de plus en plus gris

récolte au verger –
j’ai bu mon dernier cuba libre

je n’entends plus les cardiaux –
l’écureuil refait son nid

longue marche jusqu’à l’école –
une feuille rouge nous suit

je m’habitue lentement à ton absence –
éclipse de lune

début de l’automne –
l’eau de la piscine verdit

pluie à l’horizontale –
je cours quand-même

des fleurs de pommes plein le balcon –
où est le vent ?

pas de vent –
ce cerf-volant inutile

Haiku University Vol. 2 (Japon)

premier
rendez-vous
sans nos parents
nous embrasserons-nous
enfin ?

t-shirt
enfilé à l’envers
une punaise
en talons
me snobe

Cinqku, Revue Rivalités, été 2017

dixième printemps
« À quel âge devient-on
une grande personne ? »

19e Concours du Mainichi, mention d’honneur

sel sur la table
celle sous la table –
goût du risque

soir de gala –
le fond de ma gorge
pour seul trophée

miroir miroir
moi de la main droite
lui de la main gauche

Érotique à tous points de vue, Revue Rivalités, printemps 2017

camping sauvage
du fil de pêche
pour fil à linge

Les haïkus de la corde à linge, Revue Rivalités, hiver 2016

mains baladeuses
allongés sur nos matelas
à la belle étoile

métro – tu t’en vas
boulot, dodo – loin de moi
griffes sur le sofa

grêlons de printemps
sur ce sentier croustillant
un furet farouche

Rivalités, Éditions Renée Clairon (2015)